formation

Actualités

Témoignage d'un créateur d'entreprise

Publié le 28 Février 2017

SMT Performances, une start-up née à Centrale Marseille 
─ 
Par Sami Mimouni, promotion 2016

 

Je m’appelle Sami MIMOUNI, j’ai 23 ans, j’ai été diplômé en novembre 2016 de l’Ecole Centrale de Marseille et je suis le fondateur de la start-up SMT Performances.

Après le concours, le cursus par l'apprentissage

J’ai intégré Centrale Marseille en septembre 2013 après 2 années de CPGE. A mon arrivée, j’ai découvert le dispositif de formation par alternance lors des conférences de présentation de la formation en début d’année. C’était une nouveauté à Centrale Marseille et j’ai immédiatement décidé de participer à la formation accélérée proposée. On nous a donc préparés aux entretiens d’embauche afin de postuler ensuite aux offres d’alternances des partenaires de Centrale Marseille et des autres écoles du groupe Centrale.

Lors du forum de l’apprentissage, organisé par l’école, j’ai pu passer directement des entretiens avec les recruteurs des entreprises pour lesquelles j’avais postulé, et le soir même la SNCF m’a proposé un poste d’ingénieur méthodes au technicentre PACA. L’objectif était pour moi d’assurer le travail d’ingénierie préalable à la réception des nouvelles rames TER commandées par la Région.

La vie associative

J’ai en parallèle intégré l’association étudiante d’audiovisuel et le Fablab de l’école. Ces deux associations m’ont permis de développer de nouvelles compétences et surtout de rencontrer des élèves et anciens élèves qui m’ont donné la curiosité, puis le goût, de l’entreprenariat.

Grâce au Fablab, et à mon salaire d’apprenti, j’ai pu commencer à mettre en forme mes idées d’entreprise et réaliser mes premiers prototypes.

Après le diplôme...

Puis, arrivé au terme des 3 ans d’apprentissage j’ai dû choisir entre poursuivre une carrière à la SNCF ou créer mon entreprise. Aux vues de tout ce que j’avais appris à la SNCF sur le fonctionnement d’une entreprise, des relations avec les sous-traitants à la gestion d’un projet, mais aussi grâce aux compétences acquises à Centrale en cours, lors de projets et dans des associations, j’ai décidé de lancer ma propre structure.

Ainsi est née la start-up SMT Performances qui conçoit des boîtiers connectés pour les motos. Notre objectif est de proposer aux motards une nouvelle expérience de conduite plus sécurisée, et ainsi sauver des vies. En effet, moi-même motard, j’ai, grâce à l’alternance, pu me permettre d’avoir une moto à Marseille est d’arpenter les magnifiques routes de la région. Magnifiques mais aussi mortelles, notamment la Route des Termes près de l’école. A ce moment-là je développais un prototype pour ma moto et j’ai décidé de pousser le concept plus loin en ajoutant, en plus de la récupération de données, des fonctions de sécurité passive et active afin d’accompagner les motards lors de leurs déplacements en les avertissant, par exemple, lorsqu’ils arrivent trop vite à l’entrée d’un virage.

Nous sommes actuellement installés à Nantes, et suivis par le PEPITE CREER ainsi que par le cabinet d’expertise comptable, d’audit et de conseil BDO. Nous suivons avec attention l’évolution de l’école et sommes en contact réguliers avec les motards centraliens, qui seront bien sûr les premiers équipés.

N’hésitez pas à nous soutenir sur les réseaux sociaux et à visiter notre site internet : http://www.smtperformances.fr

 

A lire également