formation

Actualités

Régulation et concurrence de l'économie numérique

Publié le 26 Avril 2016

Une conférence de Nicolas Curien, Membre du CSA, Membre de l'Académie des technologies et  Professeur émérite du CNAM.

Le lundi 2 mai à 14 h - Amphi 1

Régulation et concurrence de l'économie numérique :
enjeux et perspectives

Partout dans le monde, l’économie et la société sont actuellement transformées en profondeur par une révolution industrielle que portent les technologies de l’information et de la communication, communément dénommée «révolution numérique». Le secteur des communications électroniques, animé par de multiples acteurs, forme le cœur battant de cette révolution, le germe d’innovations permanentes dans les techniques et dans les usages, le générateur d’une nouvelle croissance et d’une société de la connaissance.

Du fait de ce foisonnement et de l’imprévisibilité des usages, réguler le secteur des communications électroniques ne consiste pas seulement à réguler une infrastructure en réseau, selon l’objectif traditionnel d’un régulateur sectoriel ; c’est aussi réguler le moteur d’innovation de la troisième révolution industrielle, un objectif beaucoup moins classique et combien plus ambitieux!

 

Nicolas Curien, est un ingénieur-économiste et universitaire français, professeur émérite au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), spécialiste de l'économie industrielle des secteurs en réseaux et de l'économie numérique. Il a été membre du Collège de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) de 2005 à 2011. Il est membre fondateur de l'Académie des technologies et membre du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) depuis janvier 2015.

Diplômé de l'École polytechnique (promotion 1970) et de Télécom ParisTech (1975), docteur-ingénieur en mathématiques appliquées de l'Université Pierre-et-Marie-Curie (1976), il a été notamment directeur-adjoint de l'École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE ParisTech), professeur titulaire de la chaire "Économie et politique des télécommunications" au CNAM, professeur associé à l'École polytechnique de 1985 à 2006, au département d'économie, qu'il a présidé de 1992 à 1997, puis au département d'humanités et sciences sociales.