formation

Actualités

L’expérience apprenante au cœur d’un campus radicalement transformé

Publié le 29 Septembre 2017

En cette rentrée 2017-2018, les résultats du recrutement des élèves et de l’insertion professionnelle des diplômés de Centrale Marseille sont excellents. L’école, qui évolue dans le contexte d’une concurrence nationale et internationale de plus en plus marquée, entend poursuivre sa dynamique en introduisant l’expérience apprenante au cœur de sa stratégie d’innovation pédagogique et en engageant un programme de transformation radicale de son campus.

 

Une dynamique continue

L’attractivité de Centrale Marseille se confirme encore en cette rentrée, tant auprès des élèves que des recruteurs. Avec près de 300 nouveaux élèves ayant intégré l’école en première année, français et internationaux, l’école dépasse ses objectifs de croissance alors même qu’elle devient, année après année, de plus en plus sélective. À l’autre bout de la chaîne, l’insertion professionnelle des diplômés reste plus que jamais excellente, avec une durée de recherche d’emploi presque nulle et un salaire moyen brut de plus de 39000 euros. Cette dynamique s’effectue largement au service du développement d’un territoire régional fortement déficitaire en ingenieur.e.s : près d’un quart des diplômés de Centrale Marseille y trouvent leur premier emploi, contre seulement 8% des élèves qui en sont issus.

L’expérience apprenante au centre d’un projet pédagogique refondé

Si la progression continue de l’école est un réel motif de satisfaction, elle résulte de choix antérieurs. Dans un contexte de forte concurrence qui interdit tout statu quo, l’entretien de cette dynamique invite à anticiper continûment les évolutions technologiques, professionnelles et culturelles pour former des ingénieur.e.s aptes à répondre aux grands enjeux qui se dessinent. Dans cette optique, la rentrée 2017 marque une nouvelle étape décisive avec la mise en place d’un nouveau cursus innovant, déployé pour les trois premiers semestres de sa formation.

Le programme généralise désormais à l’ensemble des élèves le rythme de l’alternance. Lorsque son déploiement sera achevé, il conduira chacun à saisir une ou plusieurs des diverses options proposées, selon un tempo personnalisé une semaine sur quatre : apprentissage en entreprise, alternance en unité de recherche, entrepreneuriat, responsabilité associative, travaux pratiques inductifs, journées d’ouverture, jeux d’entreprise, projets personnels…

L’enjeu profond de ce nouveau cursus est de valoriser l’expérience apprenante de l’élève, tenu comme auteur singulier et autonome de la construction de ses apprentissages. Cette évolution profonde, qui facilitera en outre la lisibilité du programme, conduit donc à favoriser les pédagogies actives, les apprentissages en situation réelle, le travail collaboratif, la prise d’initiative, la sensibilisation aux enjeux sociétaux et la connaissance de soi. Il répond en cela à l’objectif de proposer aux élèves des expériences personnelles afin d’en extraire des compétences solides, en phase avec les évolutions les plus récentes du monde du travail.

20 millions d’euros investis pour une transformation radicale du campus

Pour soutenir cette dynamique, l’école devait en parallèle engager des transformations importantes de son campus. Le soutien des partenaires publics, État et collectivités territoriales, se traduit par un programme d’investissement pluriannuel, essentiellement financé dans le cadre du Contrat de Plan État-Région (CPER) à hauteur de 20 millions d’euros environ. Quatre opérations principales sont visées, dont les livraisons s’étaleront sur les quatre prochaines années. Les deux premières relèvent de la construction d’un amphithéâtre et d’un gymnase, tandis que les deux autres, sous maîtrise d’ouvrage du Rectorat, concernent la réhabilitation lourde de bâtiments, qui permettront le regroupement de la direction et des services d’une part, et la création d’un centre de créativité dénommé MC2 d’autre part. Ce dernier programme est conçu comme un espace pédagogique complexe, polyvalent, à rayonnement métropolitain, précisément centré sur l’expérience apprenante.

Toutes ces opérations, qui vont par conséquent transfigurer Centrale Marseille en peu de temps, concourront à l’amélioration substantielle du service rendu aux élèves et des conditions de travail des personnels, qui sont les deux moteurs principaux de la progression continue de l’école.

 

La rentrée en chiffres

• 295 élèves admis en 1e année, ce qui constitue un record, alors même que le niveau progresse
• Dont 41 étudiants internationaux en double diplôme 
• 1027 élèves-ingénieurs inscrits dont 27 % de filles
• 50 doctorants inscrits à l’école
• En 2ème année, la promotion comprend 286 élèves dont 40 étudiants internationaux et 54 en césure
• En 3ème année, 288 élèves constituent la promotion dont 186 sur site
• Une augmentation du nombre d’élèves de près de 25 % en 5 ans